103 Av. Fernand Lobbedez, à Arras

Contactez nous au 03.21.51.62.98

myrunning@outlook.fr

optimiser-sa-foulee

Comment rendre votre foulée plus économique?

Et si nous parlions "foulées" ... Comme vous le savez, la foulée se compose en deux temps principaux : l'appui qui correspond à la phase de contact au sol & la suspension qui est la phase aérienne où nous sommes en lévitation. Chacun a sa propre longueur de foulée, et n'ayez crainte la machine humaine est faite en sorte que votre corps adopte spontanément la longueur de foulée qui correspond le mieux à votre morphologie ! Néanmoins pour accroître ou diminuer l'allure, c'est sur votre longueur de foulée qu'il faudra jouer .. sans oublier que toute variation par rapport à votre longueur de foulée entraînera une augmentation des dépenses énergétiques de votre corps. Mais tout ceci s'apprend avec l'entrainement !

Optimiser notre foulée, en trois points :
1. APPRENDRE A SE RELÂCHER _ Lors de la phase de suspension se déroule le transport des gaz (notamment l'apport d'oxygène vers nos muscles) et le transport des métabolites (à savoir l'apport de glucose et l'évacuation des déchets musculaires) par le sang. Il est donc important d'être le plus relâché possible durant cette phase importante et primordiale pour notre corps afin que les échanges s'effectuent le mieux possible.

2. SOUFFLER PROFONDÉMENT _ Puisque la respiration permet de se relâcher ! Expirer longuement et donc profondément va entraîner une inspiration par réaction inverse. C'est à ce moment là que vous allez être le plus relâché et détendu ... Pensez à bien respirer durant votre course afin d'être le plus efficace et éviter les points de coté.

3. PENSER A VOTRE GESTUELLE _ Votre mouvement de course va être répéter des milliers de fois durant votre séance d'entrainement ou votre compétition. C'est pourquoi chaque calorie dépensée inutilement va finir par peser lourd au fur et à mesure de votre course, et surtout vers la fin! Il faut donc être centré sur soi pour être attentif à une partie de votre corps trop contractée ou mal positionnée. Veillez à avoir notamment les épaules relâchées, les bras détendus qui oscillent d'avant en arrière à 90° et le tronc le plus droit possible.

Bien entendu c'est avec l'entrainement que nous arrivons à nous connaitre et à mieux maîtriser notre corps !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *